Critique : La source des tempêtes

Nathalie Due, French fantasy author, hits her stride.

55538Les Moutons Electriques  n’en finissent plus de nous faire découvrir le meilleur de la fantasy francophone. Ils nous avaient fait découvrir Jean Philippe Jaworski et Stefan Plateau. Maintenant, l’éditeur accueille Nathalie Dau, une vétérante de la fantasy, qui s’est fait connaître par ses nouvelles et novella depuis le début des années 2000.

Ce roman marque le début du cycle des Mages Bleu sur lequel l’auteur travaille depuis extrêmement longtemps.

dauLes Mages Bleus, garant de l’équilibre ont chuté victimes des persécutions. Le dernier d’entre eux, pour obéir à une prophétie, fait ce qu’il faut pour l’ordre puisse renaître. Ce sont deux enfants, Cerdric le jeune seigneur idéaliste et Ceredawn, l’enfant quasi sauvage qui se retrouvent bien malgré eux à être les jouets de l’Enigme, la mystérieuse prophétie évoqué auparavant. En effet ces deux là sont les fils du dernier des Mages Bleus et de ce fait ne sont pas libre de leur destin.

Nathalie Dau a une plume sensible et extrêmement littéraire. Elle peint un univers immense dont elle connaît parfaitement les rouages. Le worldbuilding est parfait. Même si elle use d’éléments classiques, elle sait les retravailler pour les rendre uniques. Ainsi les Rives sont un peuple qui évoque les elfes, mais ils sont télépathes et subissent la ségrégation et l’esclavage. L’univers a parfois un léger parfum celtique, mais l’auteur sait s’en démarquer quand le moment est venu.

Le premier tome d’un cycle qui mérite d’être suivi.

Related articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.