Les chasseurs noirs de Jean Bury

0
306

Les chasseurs noirs
Jean Bury
Otherlands



 

Ce roman est sans contexte le roman de science fiction politique de l’année 2019. Il est passé inaperçu car sortie en même temps que d’autres titres mieux mis en avant. Jean Bury fait parti de ces auteurs qui montent mais qui reste trop souvent ignorés. C’est bien dommage.

Le roman met à l’honneur la problématique des enfants soldats. Après l’effondrement de l’Europe le continent est parcouru par des milices qui le mettent à feu et à sang. Bon nombre appartiennent à des corpos, d’autres sont des milices libres qui se vendent au plus offrant. L’Organisation de Résistance de l’Armée est différente. Elle, c’est l’armée sans état, fidèle à la défense de l’intérêt général. Mais toutes emploient des enfants soldats, y compris l’ORA. Christian et Baudouin, tous les 2 quatorze ans, y sont d’ailleurs soldats. Ils suivent leur unité dans sa longue progression vers le sud de la France. Peut être vers Toulon, la ville qui fait renaître les institutions de leurs cendres. Mais surtout la ville qui a lancé un programme de démobilisation des enfants soldats qui fonctionne.

En plus d’être un roman qui fait réfléchir, notamment à ce à quoi pourrait ressembler l’effondrement, les Chasseurs Noirs est une œuvre profondément humaniste qui montre comment l’humain peut sortir des pires situations. Un roman qui frappe juste. La psychologie des enfants soldats sonne juste. Les personnages sont touchants. Leur passé dramatique émeut. Jean Bury s’est lancé dans un projet difficile dont il sort avec les honneurs. Bref un grand roman.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.